Lorgues et ses sourciers (1) Yves Rocard

En 1992, habitant en Isère, nous partons en famille, à la recherche d’une résidence de vacances en Provence. Nos objectifs: l’authenticité, le soleil, la nature et le calme du monde rural. C’est le pur hasard qui nous conduit à Lorgues, dans un hameau qui, à l’époque, a gardé tout son caractère provençal. C’est ainsi que nous achetons un vieux mas à restaurer au hameau des Maneous.

2019 – Le Hameau des Maneous
Sourcier avec ses baguettes

Il faut maintenant se retrousser les manches pour redonner au mas tout son cachet. Notre priorité: installer en façade une tonnelle qui, une fois végétalisée, deviendra un petit paradis en été. Nous faisons appel à un ferronnier lorguais pour réaliser cette tonnelle. Arrivé sur place, à ma grande surprise, l’artisan sort de sa trousse à outils non pas un mètre ruban mais deux baguettes en forme de  L, il prend une baguette dans chaque main et les place horizontalement en parallèle devant lui, les tenant par la poignée. Il commence à parcourir lentement le terrain et m’explique qu’il recherche les circulations d’eau pour les éviter et positionner les poteaux de la tonnelle.

De formation technique et rationaliste je suis plutôt sceptique mais constate néanmoins qu’à certains endroits les baguettes se croisent sans que l’artisan puisse maîtriser cette rotation. Mais surtout, nous sommes bien obligés de lui faire confiance, et la tonnelle sera construite aux emplacements définis par l’artisan ; les poteaux seront ancrés sans rencontrer de tuyauterie.

1960 -Yves Rocard aux Maneous

Lors de cette première visite, l’artisan m’explique qu’il a une très bonne sensibilité de sourcier et qu’il a été formé ici même par le Professeur Yves Rocard et son assistant M. Carceles qui ont vécu dans ce hameau dans les années 1960-70, qu’ils étaient passionnés par le phénomène sourcier et spécialistes des champs électromagnétiques faibles. Ce dernier point me permet de comprendre pourquoi de nombreux clous sont plantés dans certaines poutres de mon mas et de gros clous dans les arbres des environs, prouvant que de nombreux essais avaient été réalisés ici-même, car un simple clou peut créer un champ électromagnétique faible.

C’est ainsi que nous avons appris que le Professeur Yves Rocard avait vécu aux Maneous. Nous attendrons notre installation définitive aux Maneous pour  approfondir les raisons de ce séjour, prendre conscience des nombreux travaux de ce scientifique atypique, rechercher des témoignages et interpréter ses nombreux écrits et ceux de ses collaborateurs. Outre son rôle dans la réalisation de la première bombe atomique, la détection des explosions nucléaires et la sismologie, il consacrera sa retraite à étudier la , si controversée, détection sourcière.

François LENGLET   05/2015

texte paru dans le journal « Vivre à Lorgues » en Mai 2015

Témoignage de Jean Bernard Long : »Le Signal du sourcier à la source de la science! »

Peut-être avez-vous déjà  vu une personne déambuler à travers champs avec, dans les mains, des bâtonnets bizarres ? Chut, il cherche de l’eau !

Non ce n’est pas possible avec des bouts de bois et pourquoi pas une canne à pêche!

Ne riez pas, c’est du sérieux, la preuve, on trouve l’eau que l’on cherche d’autant plus qu’un homme, Monsieur le Professeur Yves Rocard, père de notre ancien premier ministre Michel Rocard, a vécu à Lorgues à une époque où j’étais moi-même Lorguais, habitant le Domaine Saint-Louis, il était notre voisin le plus direct. C’est ainsi que l’élève du lycée de Lorgues, que j’ai été pendant trois ans, a fait chaque jour deux fois le trajet en mobylette, Domaine Saint-Louis -Lorgues en croisant parfois sur son chemin Monsieur le Professeur Yves Rocard.

Ces rencontres fugaces se traduisaient, le plus souvent, en un geste de la main en guise de salut, jusqu’au jour où Monsieur le Professeur Yves Rocard est venu en personne rencontrer mon beau-père, propriétaire du Domaine Saint-Louis, afin de lui demander s’il pouvait puiser de l’eau d’un puits à flanc de coteau qui était en limite de propriété, car il n’avait pas l’eau courante dans sa maison. Bien entendu satisfaction lui fut donnée et c’est ainsi que mes relations avec Monsieur le Professeur Rocard étaient devenues des plus cordiales.

Un jour, en bavardant, le savant homme me dit : »veux-tu connaître les recherches que j’entreprends, tu es en classe de seconde ou de première au Lycée, tu comprendras ! Il entama sa démonstration, voilà: lorsque une rivière souterraine coule, l’eau frotte naturellement sur les parois du lit. Ce frottement crée de la chaleur (loi de la physique) et cette chaleur génère un champ magnétique de faible intensité (loi de la physique). Eh bien je réussis aujourd’hui à identifier et à mesurer l’intensité de ces champs.Ma conclusion est simple, LORGUES flotte ! »

Pendant longtemps au cours de mes études supérieures en mathématiques, j’ai pensé à cet homme, que le hasard le plus parfait avait mis sur mon chemin, même aujourd’hui encore je pense à lui, qui a dit la vérité, mais, n’a pas été reconnu par la communauté scientifique de l’époque, et même aujourd’hui encore.

En conclusion Monsieur le Professeur Yves Rocard a donné une large assise à sa théorie du « Signal du sourcier » avec des formulations à la clé.

Jacques Bernard LONG 06/2015

Sources:

« Si çà vous amuse » de Michel ROCARD Flammarion ; « Le signal du sourcier » du Professeur Yves Rocard. ; « De l’eau au moulin de la radiesthésie » de Henri  BROCH Université de Nice-Sophia Antipolis

texte paru dans le journal « Vivre à Lorgues » en Mai 2015

Un commentaire sur “Lorgues et ses sourciers (1) Yves Rocard

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s